Traitement médical de l' IC

TRAITEMENT MEDICAL DE L'ISF CARDIAQUE
Pr Galinier, CHU Rangueil Toulouse, 19° Forum de Rangueil 2007



IEC (ARA2 si intolérance aux IEC)
    diminuent la morbi-mortalité qq soit la cause, ou le stade de l'IC
    initiés à faible posologie
    augmentés tant que la systolique reste > 90 mm en absence d'hypoTA ortho
    Isf rénale : diminuer posologie si clairance < 30 ml/mn
B-Bloquant
    diminuent la morbi-mortalité qq soit la cause, ou le stade de l'IC
    associés systématiquement à l'IEC
    y compris chez le sujet âgé
    titration progressive
    patient asymptomatique: intérêt uniquement en post infarctus avec dysfonction du VG
Diurétiques de l'anse
    effet sur morbi-mortalité inconnu
    améliorent les symptômes de surcharge hydro-sodée
    IC modérée : posologie minimale efficace sur courte période
                car délétère au long cours sur la stimulation neuro-hormonale
               puis diminuer et arrêter le diurétique à distance de l'épisode de décompensation
    IC sévère: augmenter progressivement les doses selon les symptômes
        ± associer un thiazidique dans les formes les pus graves (effet synergique)
    toujours sous contrôle biologique serré
Antagonistes des récepteurs de l'aldostérone
    diminuent la morbi-mortalité    aux deux extrêmes de l'IC
                        en post infarctus cpc de dysfonction du VG avec l'éplérénone
                        en stade III ou IV de l'IC avec la spironolactone
    initiés à 25 mg avec une dose max de 50 mg/j
    surveillance stricte du K+
    jamais si clairance créatinine < 30 ml/mn
L'association IEC+ ARA2
    diminue la morbi-mortalité en classe II et III en absence d'Isf rénale sévère
    optimiser d'abord la posologie de l'IEC
    puis associer l'ARA2 à dose progressive selon la tolérance tensionnelle
    stricte surveillance K+ et clairance créat
L'association IEC + ARA2 + Anti aldosterone
    est dangereuse avec un risque d'hyperKaliémie: il faudra  donc faire un choix:
            stade II => IEC + ARA2
            stade IV => IEC + anti-aldosterone
            stade III => pas de recommandations actuellement
La Digoxine
    est efficace sur les symptômes
    ne  réduit pas la mortalité
    est délétère dans les cardiopathies ischémiques
    réservée aux patients sous quadrithérapie encore symptomatiques
    elle garde ses CI : BAV 2° et 3° non appareillés, tachycardies atriales (flutter, tachysystolie), FA associé à Sd Wolf-Parkinson-White, tachycardie et fibrillation ventriculaire, etc...

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site